Prise de parole : solutions aux 10 erreurs les plus fréquentes

Prise de parole : Voici les solutions aux 10 erreurs les plus fréquentes

Oui, c’est vrai, la prise de parole en public est rarement évidente. Surtout les premières fois. Et lorsque votre patron vous demande de vous y coller, c’est d’un ton pas très rassuré que vous vous sentez obligé d’accepter. Déculpabilisez-vous, la peur de parler en public est très fréquente. D’ailleurs, rares sont ceux qui ont des facilités innées à s’exprimer en public. Pourtant, bien préparée, cette expérience peut n’être finalement pas si désagréable que ça. Vous pourriez même prendre plaisir à recommencer. Afin que votre premier pitch soit couronné de succès, mieux vaut toutefois éviter quelques faux pas. Découvrez dans cet article, les 10 erreurs les plus couramment observées afin de les éviter.

1.  Négliger la préparation mentale

La préparation mentale est souvent négligée et pourtant… Elle vous permettra de gagner en confiance et en assurance, ingrédients indispensables au succès de votre intervention. La visualisation, la psychologie positive, la définition de votre objectif et enfin votre engagement sont autant d’outils que vous pouvez facilement apprendre à maitriser.

2.  Ne pas répondre aux attentes de votre public

Posez-vous les bonnes questions et demandez-vous ce que votre auditoire attend de vous. Pour captiver et convaincre, il faut créer du lien, une connexion entre vous et votre public. Si votre discours n’est pas à la hauteur de ses espérances, vous perdrez son attention et votre mission tombera à l’eau.

3.  Improviser au moment de la prise de parole

Une présentation orale se prépare et ne s’improvise pas. Se targuer d’être le roi de l’impro ne fait pas très professionnel. Pourquoi ? Cela peut laisser penser que vous ne prenez pas votre public au sérieux. De plus, cette méthode comporte certains risques : générer du stress, oublier certains points essentiels de votre pitch, mauvaise gestion du temps imparti. Préparez donc votre exposé et chronométrez-vous.

4.  Parader et en faire trop

Si votre public a besoin d’en savoir un minimum sur vous, il est inutile de faire un étalage complet de votre CV. Au lieu de renforcer votre crédibilité, l’étalage excessif de vos compétences et diplômes risque fort de vous attirer le désintérêt de l’auditoire. Ces personnes ne se sont pas déplacées pour flatter votre égo, mais bien pour apprendre ou découvrir quelque chose qui leur sera utile.

5.  Manquer de clarté

Adaptez votre discours et le vocabulaire employé à votre public. Est-ce une audience avertie ou des néophytes ? Parlez efficacement et allez droit au but. Il n’y a rien de pire que de devoir écouter quelqu’un qui parle pour ne rien dire. Si vous utilisez des termes techniques propres à votre secteur d’activité, assurez-vous qu’ils soient compris.

6.  Lire ses notes

Si vous êtes constamment plongé dans vos notes, vous n’aurez pas l’occasion de regarder votre public. Impossible dans ces conditions de créer un contact avec lui. En plus de rendre votre présentation complètement barbante, vous perdrez toute votre spontanéité. Ne rédigez pas votre texte dans son entièreté. Aidez-vous uniquement d’une fiche récapitulative ou de slides qui vous serviront de fils conducteurs. Attention, vous devrez apprendre à vous en détacher également.

7.  Employer une mauvaise modulation de voix

Le bon rythme de parole et le bon ton peuvent être difficiles à trouver lorsqu’on débute. Il faut essayer de ne parler ni trop vite, ni trop lentement, ni trop fort, ni trop doucement. Aidez-vous de votre respiration. Dirigez votre souffle vers le bas de vos côtes et respirez paisiblement. Appuyez-vous sur la ponctuation et osez les silences. D’autant plus qu’ils sont le meilleur remède contre les tics verbaux.

8.  Adopter une posture inappropriée

Apportez un soin particulier à votre gestuelle, à la façon dont vous allez habiter l’espace. Pour une posture idéale, tenez vous debout, bien droit, les pieds bien ancrés au sol. Soyez dynamique, mais ne bougez pas constamment. Gardez en tête que votre communication verbale doit être en accord avec votre non-verbal.

9.  Ne pas regarder votre public

N’ayez pas peur de croiser les regards de votre public. Pour l’impliquer, il faut qu’il sente que vous vous adressez à lui. Balayer la pièce du regard permet à chaque personne de se sentir concernée. Observer les gens assis dans la salle vous sera également utile pour réinvestir dans votre exposé les gens qui auraient décroché.

10. Jouer un rôle

Ne cherchez pas à ressembler à quelqu’un d’autre que vous-même. Soyez vrai. De nos jours, l’humilité et la vulnérabilité sont appréciées. N’hésitez pas à parler de vos échecs et de ce que vous avez mis en place pour les dépasser. Votre discours sera bien plus impactant si votre auditoire peut se reconnaitre en vous.

Être un bon orateur n’est pas inné. Comme vous l’avez remarqué, on fait vite des erreurs lors d’une prise de parole. Pourtant, savoir parler avec aisance et transmettre votre message est essentiel au succès de votre entreprise. C’est pourquoi, Time to pitch a créé pour vous une formation à la prise de parole. Elle est destinée à toutes les personnes qui ne sont pas à l’aise à l'idée de prendre la parole en public ou qui souhaitent s’améliorer et y prendre plaisir. Découvrez-y comment atteindre vos objectifs à l’aide d’un mental bien préparé et d’une posture physique adaptée. Mais aussi comment vous connecter à l’autre pour rendre votre message captivant et le convaincre.

prise de parole en public : solutions aux 10 erreurs

Lire aussi :

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.