Management des RH : comment fidéliser ses salariés ?

Management des RH : comment fidéliser ses salariés ?
Article mis à jour le
17/6/2022
1 salarié sur 3 n’a connu qu’un seul employeur dans sa vie

Adrien travaille chez Axa, il est de ceux-là et peut en témoigner : « J'ai des conditions de travail très correctes, mes tâches sont variées, et je peux évoluer en interne. Pourquoi partir ? »

Une volonté ? Pas que ! Le management des ressources humaines y est pour quelque chose.

Outre ces viviers de talents fidèles dont rêvent les entreprises :

Plus d’1 salarié sur 2 se déclarent être prêts à changer d’entreprise
1 salarié sur 3 démissionne sans parler de sa contrariété

Mais comment expliquer ces chiffres alarmants d’infidélité salariale traduite par une pénurie des talents pour les RH ? D’emblée on pense au désir de stabilité d’emploi qu’ont pu connaître nos parents, mais ce n’est plus le modèle dominant. L’approche sentimentale de la fidélité à l’entreprise ne présente plus d’intérêt pour les employés actuels. Au contraire, tels des aventuriers, les salariés sont plus exigeants et souhaitent tester leurs marges de libertés. Prêts à étudier des propositions de poste, ils répondent avec intérêts aux chasseurs de tête qui débauchent, ou provoquent l’opportunité d’un nouvel emploi.

Pour un salarié convoité, il est tentant de savoir si l’herbe est plus verte ailleurs. Et les concurrents le savent bien et mettent en œuvre un sourcing de candidats en entreprise.

C’est une raison de plus pour faire de la fidélisation des talents le sujet prioritaire de cette année.

Comment fidéliser ses salariés ? Nous vous guidons à travers 7 leviers qui vous aideront à définir ou à réactualiser votre stratégie en matière de fidélisation des talents.

Alors suivez le flow, la guerre des talents est déclarée !

Pourquoi fidéliser les salariés ?

En tant que recruteur, fidéliser ses collaborateurs est l'un de vos principaux enjeux. Il est tout d’abord important de comprendre l’existence de cette notion de fidélisation salariale.

Qu’est-ce que la fidélisation des salariés ?

Il s’agit d’une rétention des salariés, reflet des stratégies de fidélisation salariale mises en place par une entreprise afin de donner l’envie à ses collaborateurs de perdurer. Les actions visent à renforcer l'engagement des salariés et ainsi éviter que les plus talentueux ne partent pour la concurrence.

L'expérience collaborateur donne une information intéressante sur la fidélité professionnelle des salariés : plus cette dernière est positive, plus les salariés sont susceptibles de rester longtemps.

management RH comment fidéliser ses salariés

Pourquoi est-il indispensable de fidéliser ses salariés ?

Pour un employeur, ne pas retenir les talents a des conséquences financières liées au recrutement et à l’inverse, instaurer une stratégie de fidélisation des employés compétents présente des atouts considérables pour la santé de l’entreprise.

Les avantages de fidéliser les salariés qui présentent des talents sont nombreux, notamment pour :

▶ Réduire les coûts liés aux recrutements trop fréquents

Il est intéressant de se pencher sur les coûts conséquents sur le recrutement, pour l’entreprise. Sur le modèle commercial de la fidélisation des clients, la fidélisation des collaborateurs représente de même un enjeu financier pour l’employeur. De ce fait, le turnover en entreprise oblige à trouver et recruter et à former un nouveau salarié, ce qui est bien plus onéreux que fidéliser un existant.

Le coût moyen du turnover par employé est estimé à 63 jours de salaire

Le budget RH peut également être impacté par le mal être du personnel : absentéisme et salariés remplacés sont des coûts à ne pas négliger.

▶ Renforcer l’engagement des salariés et contribuer davantage à la performance d’entreprise

La motivation du salarié est devenue une préoccupation centrale dans le management. Elle a un effet sur la qualité du travail et sur la productivité des salariés.

D’après une étude Apicil et Mozart Consulting en 2020 :

Le coût du désengagement s’élève à 14 310 € par salarié et par an

▶ Défier la concurrence en offrant une belle image de marque employeur

Renvoyer l’image d’une entreprise exemplaire pour ses employés heureux au travail permet de développer davantage de partenariats BtoB ; mais aussi de séduire des investisseurs à des fins de développement d’entreprise ; ou encore de ne pas peiner à recevoir des candidatures au lancement d’une nouvelle offre d’emploi.

Ainsi les employés peuvent apprécier positivement leurs entreprises par le biais de plateformes comme Glassdoor, ou par le bouche à oreille.

▶ Sauvegarder les compétences

Dans un contexte de course aux talents, les entreprises ne peuvent pas se permettre de perdre leurs meilleurs éléments. Pouvoir sauvegarder les compétences d’un collaborateur est non seulement bénéfique pour les performances de l’entreprise ; mais cela créé aussi un effet boule de neige sur le fait de pouvoir transmettre les savoirs à d’autres collaborateurs, pour l’efficacité collective.

Comment fidéliser les collaborateurs talentueux ?

Si l’expansion d’Internet a facilité les moyens pour trouver, attirer et recruter les meilleurs profils, retenir ses talents est d’autant plus délicat.

Pour ce faire, le principe est de mettre l’humain au centre des préoccupations de votre entreprise pour répondre au mieux à leurs réelles attentes, en lien avec des problématiques actuelles (responsabilité environnementales, bien-être au travail, revendications sociales…). Vous noterez que les besoins ne sont pas que financiers, sociaux ou matériels (prise en charge de titre de transport, tickets restaurants, salle de jeux…).

Gardez en tête l’objectif suivant :

Faire en sorte que les collaborateurs se réalisent et s'épanouissent au travail

Le moteur de cet épanouissement au travail est la QVT (Qualité de Vie au Travail) : cela regroupe divers facteurs comme le cadre, l'ambiance de travail, l’égalité professionnelle, et bien d’autres…

Le bien-être au travail est un sentiment d’accomplissement personnel, c’est la conséquence de besoins humains.  

La Pyramide des besoins de Maslow est une représentation hiérarchique de 5 besoins humains d'accomplissement dits "universels", que l'on peut très bien appliquer dans le milieu du travail.

Les besoins à satisfaire par ordre de priorité sont :

  1. Les besoins physiologiques : manger, boire, respirer…
  2. La sécurité : du corps, de l’emploi, de la santé, de la propriété
  3. Les besoins sociaux : d’amour, d’amitié, d’appartenance, d’intimité
  4. L’estime de soi : la confiance, le respect des autres, l’estime personnelle
  5. L’accomplissement personnel : cette dernière étape est la continuité naturelle de l’estime de soi

☛ Employeurs, vos talents étaient motivés pour travailler chez vous au moment de leur candidature. Maintenez cet élan : nous vous expliquons comment donner envie à vos salariés de continuer à travailler pour votre entreprise.

1. Fidéliser les salariés à travers la marque employeur

Plus que des avantages sociaux, c’est l’image de marque d’une entreprise et ses engagements sincères qui sont dorénavant en première ligne pour attirer et conserver les salariés.

Les chiffres sont significatifs (source LinkHumans) :

Une marque employeur forte augmente de 50% le nombre de candidatures très qualifiées

Et cerise sur le gâteau :

67% des candidats accepteraient un salaire moins élevé si l'entreprise a une bonne image en ligne

L’identité et la visibilité des valeurs d’entreprise passent par exemple par :

  • Le recrutement durable : dès la candidature cette étape est cruciale car il s’agit de la première idée que vos talents se font de votre entreprise, et qu’ils garderont en partie en mémoire. Trouver des profils compétents n’est pas une mince affaire, alors démarrez sur des bases saines et mettez le paquet jusqu’à la fin de vie du salarié dans votre entreprise ; ce serait dommage de gagner sa confiance pour la perdre peu de temps après, la bataille n’est jamais gagnée après signature de contrat ! N’hésitez donc pas à raconter l'histoire et les valeurs de votre entreprise, sur votre site internet ou sur les annonces d’emplois. Essayez d’être présent sur internet en publiant régulièrement pour transmettre des informations à jour et appuyez-vous sur vos salariés pour qu’ils parlent de vous en tant qu’employeur autour d’eux.
  • La politique RSE : initier une démarche RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) et sensibiliser à l’environnement en entreprise, c’est montrer une marque forte, engagée et innovante. Pensez à communiquer et à impliquer l’ensemble de vos collaborateurs, un grand nombre d’entre eux veulent être acteurs de leur entreprise. La RSE est une initiative figurant particulièrement dans les valeurs de la génération Z, et cela représente une grande partie de salariés qui y sont sensibles. Plus d’informations à ce sujet : Entreprise et RSE, impliquer ses collaborateurs pour la stratégie de l’entreprise.
  • Le bien-être au travail, un environnement sain : dans un premier temps vous devez établir les critères des bonnes conditions au travail : la cohésion sociale (ex : séminaires), l’aménagement des espaces (ex : salle de détente) et des rythmes de travail (ex : travail en remote), équilibre entre vie privée et vie professionnelle, sécurité au travail, la diversité et l’inclusion en entreprise,…Pour être pertinente, une démarche qualité de vie au travail (QVT) doit être élaborée avec les salariés ou leurs représentants. Le rôle du service RH dans le bien-être au travail est important : il doit sensibiliser sur les risques du travail sur la santé afin de présenter l’intérêt de cette démarche.
  • Le congé paternité : le droit au congé paternité est désormais porté à 25 jours (récent, depuis 2021) pour la naissance d’un enfant. La durée a plus que doublé, faisant grimacer beaucoup d’employeurs dans l’optique de la performance d’entreprise, et à tort figurez-vous. Ce changement est au contraire une belle occasion pour les RH de communiquer auprès des salariés, pères ou futurs pères, sur les valeurs de l’entreprise en matière d’accompagnement à la parentalité. Mettre en avant cet avantage et/ou proposer de nouveaux services au personnel (cadeau de naissance, crèche d’entreprise, formation pour mieux appréhender le départ en congé…) vous démarquera considérablement de vos compétiteurs. L’idée principale est de rassurer vos salariés que cet avantage est tout à fait accepté et ancré dans les valeurs d’entreprise au même titre qu’un congé maternité ou qu’un arrêt maladie. C’est un joli défi à mettre en avant qui montre un bel état d’esprit d’entreprise, qui plaira sans doute à une bonne partie de vos collaborateurs.

💡 Aidez vos collaborateurs à préserver leur vie professionnelle tout en étant parents et à mieux appréhender le départ en congé paternité

Découvrez notre formation : 👉 Maternity ou Paternity coaching

☛ Votre stratégie de bonne image de marque employeur est un élément précieux pour vous démarquer et séduire les talents. N’hésitez pas à développer la marque employeur en communiquant dessus en interne et en externe (réseaux sociaux, témoignages de collaborateurs…).

En augmentant leur bien-être, vous augmenterez forcément leur fidélité.

2. Fidéliser les salariés dès le début avec un onboarding efficace

L’intégration de vos collaborateurs joue en faveur de l’expérience collaborateur dont nous avons parlé plus haut.

Selon Ideuzo, si vous réussissez le parcours d’intégration en entreprise :

69% des nouveaux collaborateurs resteront au moins 3 ans dans l’entreprise

C’est prometteur !

En revanche, n’oubliez pas que l’engagement des salariés est moindre en début de contrat :

Près de 20 % des salariés démissionnent dans les 3 premiers mois, avant la fin de la période d’essai.

Pas de doute, il est essentiel de réussir l’onboarding pour ne pas revenir à la case départ !

💡 Pour réussir l’onboarding d’un nouveau collaborateur :

Découvrez notre formation : 👉 Réussir l'intégration d'un nouveau collaborateur à distance

3. Fidéliser les salariés grâce à un management adapté

Manager, c’est garantir la motivation quotidienne pour fidéliser. Le rôle des managers sera alors de rassurer, créer des liens de confiance et donc de l’attachement professionnel.

Par leurs sens de l’écoute et leur bienveillance, ils s’assurent également que leurs collaborateurs se sentent valorisés, engagés et encouragés pour prendre de la hauteur, tout en apportant du sens à leur travail.

Il est indispensable d’adopter un style de management approprié selon la personnalité de votre interlocuteur, mais aussi de prendre en compte le contexte (période de crise, rachat, remplacement d’urgence…).

Le profil de votre collaborateur jouera énormément sur les façons de manager, d’autant plus si le plus gros de vos effectifs est issu de la Génération Z qui a la bougeotte et des valeurs à absolument considérer. Pour en découvrir plus à ce sujet : Management de la génération x y z au travail

Pour pouvoir mesurer le degré de satisfaction d’un collaborateur, pensez à lui faire régulièrement un feedback d’entreprise, mais aussi à lui en demander en retour une fois la confiance installée entre vous.

Dernière chose qui peut compléter votre réflexion, et selon la structure de votre entreprise : adaptez bien le management s’il y a de l’interculturel dans votre entreprise, c’est une véritable source de richesse au travail.

Un petit dernier pour la route : Pourquoi organiser une formation pour manager d'équipe ?

4. Fidéliser les salariés en leur offrant une opportunité de formation sur les soft skills

Autre grand levier pour attirer et fidéliser les talents dans l’entreprise : assurer leur montée en compétence et développer les talents. Les Ressources humaines ont un rôle à jouer sur la fidélisation des salariés, via son pôle formation, qui se préoccupe du développement personnel en entreprise.

Ces dernières années, les termes de « Learning & Development » se sont fait une place en RH, en tant que mission. En réalité, se cache une évolution importante des fonctions formations, c’est une autre approche du métier qui se développe.

Les compétences personnelles ont une durée de vie de plus en plus courte car les attentes et besoin en entreprise évoluent rapidement (mondialisation, contextes économiques modifiés, capitalisation, concurrence accrue…). En tant qu'employeur, vous devez vous assurer que vos salariés possèdent les aptitudes professionnelles nécessaires pour réaliser leur travail et qu'ils soient informés des possibilités d'évolution et de mobilité en interne. Valoriser une fonction et sublimer des compétences permet à vos collaborateurs de trouver un intérêt dans leur métier et donc de s’y épanouir.

D’après un rapport d’étude de Good Habitz* publié en 2022 :

En France, 46 % des employés déclarent que le manque d’opportunités de développement personnel est une raison valable pour rechercher un emploi ailleurs.

Privilégiez ainsi la mobilité interne et vous en tirerez :

  • une économie de temps et d'argent sur les processus de nouveaux recrutements,
  • une capitalisation sur les connaissances et l'expérience du collaborateur qui est a déjà un pied dans l’environnement de l’entreprise,
  • davantage de motivation et d'engagement grâce à de nouveaux challenges, et une marque de confiance de la part de l'employeur.

Il est donc essentiel d’avoir les bons outils et programmes pour développer les soft skills dans votre entreprise.

☞ Nous vous invitons à compléter votre lecture avec notre Livre blanc à télécharger :

Livre blanc 📓 : Les Soft Skills incontournables dans l'entreprise de demain

Proposez un panel de formations adaptées sur la forme et le fonds.

Chez Time To Pitch, nos parcours de formation en management allient théorie et pratique, écoute des besoins et partage des retours d’expérience, e-learning et session en live. Les formats pédagogiques variés sont proposés sur une multitude de sujets (communication, management, prise de parole, leadership, relation client…)

Après une étude de vos besoins, nous adaptons nos modalités de formation pour répondre parfaitement aux attentes de vos collaborateurs.

Pour vous donner une idée, voici les préférences des employés français sur les formats pédagogiques * :

  • En présentiel : 14 %
  • En mixte en ligne/présentiel (ou blended learning) : 20 %
  • En ligne : 27 %
  • Avec une partie de mise en pratique : 26 %

💡 Développer les soft skills de vos collaborateurs nécessite une préparation adaptée :

👉 Découvrez toutes nos formations

☛ En leur proposant d’évoluer, de prendre de nouvelles responsabilités ou de développer de nouvelles compétences, ils seront moins enclins à quitter le navire. Incontestablement, une entreprise proposant de réelles perspectives d’évolution en interne gagne en attractivité.

5. Fidéliser les salariés en donnant de l’autonomie au travail

L'autonomie et la marge de manœuvre encouragent quotidiennement la fidélité de vos collaborateurs. Cette liberté dans l’action génère plus d’épanouissement au travail mais aussi est source de meilleures performances pour l’entreprise.

A l’inverse, le manque de confiance étouffe d’une certaine manière le sentiment de participation aux résultats.  Vos salariés sont moins valorisés car moins écoutés et pris en compte, donc moins investis dans leurs missions. Redéfinissez dans ce cas une nouvelle approche pour des collaborateurs plus proactifs.

6. Fidéliser les salariés avec un salaire attractif

Si la mise en place de nombreux critères pour fidéliser vos talents ne tient pas compte en priorité d’une rémunération compétitive, ce seul détail peut faire toute la différence pour votre collaborateur et il va en faire un choix décisif.

Pour prendre conscience de l’enjeu du salaire, comparez les coûts d’un recrutement d’un nouveau salarié avec un salaire revu à la hausse : Il n’y aura pas photo !

Quand on aime, on ne compte pas…

…et c’est un bon investissement pour la performance de votre entreprise !

La pénurie des talents est là, rémunérez donc comme il se doit votre collaborateur (et sa prétention salariale pourra vous guider), il y trouvera son compte également et surtout se sentira valorisé à sa juste valeur…ou compétence.

Intéressez-vous aux réalités du marché de l’emploi, tout comme lorsqu’on estime un bien immobilier, cela fluctue indéfiniment. Si vous challengez sur une part variable, assurez-vous que la part fixe du salaire reste compétitive et donc déterminante.

D’autres avantages salariaux peuvent être assimilés à de la rémunération salariale :

  • des primes exceptionnelles,
  • la possibilité d’achats d’actions (avec une bonne visibilité du potentiel sur la plus-value),
  • une épargne salariale proposée,
  • divers aides financières (CESU, titres-restaurants, mutuelle, prévoyance…).

7. Fidéliser les salariés en suivant l’innovation technologique

Ces dernières années, de nombreuses entreprises ont été amenées à donner de l’impulsion à la transition numérique pour diverses raisons (évolution du marché, crise pandémique…).

Suivre l’innovation numérique, c’est utiliser des outils efficaces, performants et agréables pour vos collaborateurs. Une entreprise innovante va donc attirer plus facilement, les jeunes talents surtout, et les fidéliser.

Au-delà de cet avantage, vous optimiserez vos performances d’entreprise par l’efficacité générée par les outils.

Il est essentiel de suivre et de se réadapter en continu aux innovations digitales, elles évoluent à grande vitesse.

Les outils numériques sont incalculables et servent à une grande majorité de métiers : outils collaboratifs, logiciels de gestion (progiciels), logiciels bureautique etc…

Rétention des employés, et après ?

Des collaborateurs épanouis et alignés avec leur environnement de travail et la culture de leur entreprise seront naturellement plus engagés et plus fidèles.

Toutes ces méthodes de fidélisation du personnel renforceront considérablement le sentiment d'appartenance de chaque collaborateur qui favorise et booste le collectif. Gardez en tête que des collaborateurs heureux et engagés ne vous apporteront que des avantages.

Voici les 5 premières préférences des employés pour postuler ou rester dans une entreprise* :

  • Le degré d’autonomie : 56%
  • Un bon cadre de travail : 53%
  • Un bon équilibre vie privée-vie professionnelle : 52 %
  • Un salaire respectable : 51%
  • Pouvoir se développer personnellement : 46%

Et si vous poursuiviez en faisant une étude sur le bien-être au travail ?

Suivre des indicateurs RH permet de comprendre vos équipes et vos candidats et prendre conscience du taux de rétention. Pouvoir mesurer l’efficacité de vos actions vous permettra de vous améliorer si nécessaire. Comment mesurer le bien être au travail ?

Voici quelques mesures pour vous inspirer.

  • L'Employee Net Promoter Score (ENPS) : pour obtenir le taux de probabilité que vos salariés recommandent votre entreprise pour y travailler. Plus de détails ici.
  • Le bien-être : ce baromètre du bien-être au travail est relatif et propre à chaque entreprise. Son indicateur peut être établi par un questionnaire portant par exemple sur les équipements, le sentiment d’intégration, ou encore le niveau de stress.
  • Le taux de turnover volontaire : en général, s’il est supérieur à 15%, cela révèle une mauvaise rétention des salariés. Ce taux peut être revalorisé selon le secteur d’activité (ex : BTP, informatique, travail saisonnier…). Il est également judicieux d’y associer un taux de recrutement élevé ou non, selon les années.
  • Le taux d’absentéisme : ce taux peut être synonyme d’un mauvais climat social. Classifier les raisons des absences, dans la mesure du possible, peut déjà vous donner une idée de la tendance : par exemple une absence injustifiée peut être révélatrice.

☛ Maintenant que vous avez toutes les clés en main, à vous de sauver le mariage !

management RH comment fidéliser ses salariés

*Source Goodhabitz